Accueil Destination Algérie Fêtes locales


انتباه، فتح في نافذة جديدة. PDFطباعةأرسل إلى صديق

Les Fêtes locales

 

Bechar : Moussim Taghit, la fête de la datte

Le Maoussim de Taghit est célèbré à la fin de chaque mois d’Octobre la récolte de la datte, principale ressource de cette étendue verdoyante de la Saoura. Celle–ci réunit ses voisins du Touat autour de cette fête vielle de plus de 19 siècles
La tradition, ainsi, instaurée est fêter trois jours durant au rythme du bendir, du goumbri et de chants en chœur.

 

Naâma : La ouaâda de Sidi Ahmed El Medjdoub

  • Célébrée durant le second Week-End de chaque mois d’Octobre la Ouaâda de Sidi Ahmed El Medjdoub qui se déroule dans la commune d’Asla (Wilaya de Naâma) en l’honneur de Sidi Ahmed El Medjdoub. Ce Saint Homme est né dans la localité en 1490 et pour qui la fête est organisée pour rendre hommage à sa sagesse et à son « fiqh ». Mais, aussi pour préserver et perpétuer les traditions et les coutumes issues des préceptes de l’Islam .

    Hospitalité bédouine oblige, les Medjadba reçoivent à cette occasion, tous les visiteurs et leurs assurent une restauration traditionnelle sous des Kheimas accueillantes .

  • Festival de Timgad : les Aurès en Fête
  • Se déroulant durant chaque année la première semaine du mois de Juillet, l’épopée du festival de Timgad a commencé dès les années soixante lorsqu’un groupe de personnes a voulu exploiter le site de Timgad pour l’organisation de journées culturelles mais, dont l’objectif était de placer ce joyau archéologique sur le marché mondial des vestiges afin de servir le tourisme national et faire revivre une culture riche et millénaire .

  • Fête de la Poterie de Mâatkas

  • La fête de la poterie se déroule chaque année, au mois de juin, dans la région de Mâatkas, prés de Boghnie au sud de Tizi Ouzou .Le métier de la poterie dans cette région est essentiellement féminin. Les femmes des Ath Khlil sont réputées pour qualité de leurs poteries faites d’ustensiles domestiques et produits de leurs ouvrages réalisés à partir d’une argile rouge disponible en quantité dans la région .


Fête du bijoux d’argent de Ath Yenni

Les Ath yennie fêtent chaque année le bijou en argent, Elle a lieu au mois de Juillet. Le bijou de la région est réputé pour la finesse de l’ouvrage. Traditionnellement accompli par les hommes uniquement puis, partagé ces dernières années, par les femme. Le savoir faire transmet de père en fils, les secrets de fabrique artisanale sont jalousement gardés chez les Ath Yenni. La légende raconte qu’autrefois les artisans bijoutiers refusaient de marier leurs filles à l’extérieur de la région de peur de voir leur secret s’évaporer. Le bijou est serti d’argent et de corail, ornement principal du bijoux qui peut être agrémenté aussi d’émail dans les couleurs d’usage : jaune pour le soleil, vert pour la nature et le bleu pour le ciel. Des colories inspirées de la nature dans laquelle est lovée Ath Yenni , qui culmine à plus de 900 mètres d’altitude sur les hauteurs du Djurdjura .

Fête du tapis des Ath Hicham

Une autre fête célèbre le tapis, elle a lieu au nord du pays, chez Les Ath Hichem, un des villages de la commune de Ath Yahia El Hammam en haute Kabylie, c’est le tapis qui réunit chaque année la population des autochtones autour d’une fête qui célèbre les tissages berbères. Le tapis est aussi ici exclusivement une affaire de femme .



Affiches

/index.php?option=com_content&view=article&id=238&catid=38&Itemid=107&lang=ar /index.php?option=com_content&view=article&id=138&catid=38&Itemid=91&lang=ar # /index.php?option=com_content&view=article&id=239&Itemid=107&lang=ar

METEO

carte interactive

CARTE

Convertisseur

Montant:
De:
A:



2010© Office National du Tourisme
Conception du site:ArtPix